Les acteurs

Le Réseau RADiS, c’est vous !

Le Réseau RADiS, initié par Nature & Progrès et la Fondation Cyrys, poursuit des idéaux alimentaires et sociaux. Mais ce sont les acteurs locaux qui, avec l’aide de l’animatrice du projet, décideront des actions à mettre en place sur leur territoire. Citoyens, acteurs économiques ou associatifs, tout le monde est invité à prendre part au projet. Aucune connaissance préalable n’est nécessaire !

 

Les citoyens

Vous partagez l’idée de développer sur le territoire dinantais une alimentation bio et solidaire ? Rejoignez-nous ! Les citoyens, qui ne sont pas forcément connaisseurs du milieu agricole et des filières alimentaires, ont énormément de choses à apporter. D’abord, ce sera l’occasion pour vous d’en savoir plus sur le monde agricole à travers de discussions, de visites, de rencontres. Ensuite, ce sera l’occasion de faire bénéficier au groupe de votre avis, de votre expérience, même dans d’autres domaines, de vos souhaits… L’animatrice du Réseau veillera à ce que chacun se sente informé et écouté. Bienvenue !

Les producteurs bio (et futurs bio)

Ils sont en première ligne de la filière alimentaire. La participation des producteurs est indispensable au projet : pour participer à rassembler les idées, pour informer sur leurs réalités et nous remettre, si nécessaire, sur le bon chemin lorsque nous nous éloignons des réalités « de terrain ».

Les transformateurs bio (et futurs bio)

Boulangers, bouchers, fromagers, meuniers, etc., les transformateurs subliment les matières premières agricoles pour en faire des aliments de qualité. Leur participation au projet est essentielle car ils sont un maillon indispensable à la création de filières bio et locales. Ensemble, trouvons des solutions pour les fournir en matières premières locales et les aider à valoriser leurs produits finis !

Les commerçants

Ils ont un rôle crucial : celui de rendre disponibles les produits bio et locaux à deux pas de notre porte. Les commerçants sont aussi des acteurs-clés de nos filières alimentaires. Ils sont le reflet des souhaits des citoyens et peuvent indiquer quelles sont les productions manquantes, les défauts de qualité à améliorer… Nous pourrons les mettre en contact avec de nouveaux fournisseurs, et les titiller pour le développement d’une approche solidaire dans leur magasin.

Les restaurateurs

Et si nous pouvions trouver, dans nos restaurants locaux, un plat composé de 100 % de produits bio et locaux ? Ce serait une belle initiative, un « plus » pour satisfaire tant les touristes que les consommateurs locaux. Mais c’est aussi un long chemin. Ensemble, restaurateurs, traiteurs et les autres membres du Réseau, nous pourrons réfléchir à des solutions pour rendre ce rêve possible.

Les cantines de collectivités

Plusieurs écoles de la région dinantaise ont décidé de fournir leurs cantines avec des produits bio et locaux. Accompagnés dans cette transition par l’asbl Influences végétales, ils seront bientôt à la recherche de produits bio et locaux à intégrer au menu des enfants. C’est une opportunité magnifique pour créer des filières à partir des producteurs bio du territoire ! Et d’ailleurs, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Les cantines d’autres collectivité pourraient aussi en profiter : homes, entreprises, etc.

Les acteurs locaux

Toutes ces actions ne seraient rien sans l’implication des acteurs locaux, qui sont déjà sur le terrain chaque jour pour aider les personnes en difficultés (CPAS, associations…), le développement des activités économiques (ADL), les projets citoyens (FRW, CLDR…), etc. Des groupements citoyens ont déjà déployé des actions : groupements d’achats, mouvement de transition… Rassemblons nos énergies, entraidons-nous pour avancer vers un objectif commun : une alimentation bio et locale, accessible pour tous !

 

Moi aussi, je rejoins le projet !

 

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :