Publications

 

Lors de la phase préparatoire du projet, une analyse du contexte agricole du territoire a été réalisée et est partagée dans ce document. Y sont repris l’importance des différentes cultures et des élevages dans la région, ainsi qu’une analyse des possibilités théoriques d’approvisionnement locale (auto-approvisionnement alimentaire).
Sur base des résultats obtenus, des pistes d’actions pour développer des filières biologiques relocalisées et solidaires selon un processus participatif sont proposées. Elles sont développées dans le cadre du Réseau RADiS.

 

Voici le premier rapport d’activités du Réseau RADiS ! Il comprend à la fois la phase préparatoire et de lancement du Réseau (second semestre 2020) et la première année de travail des groupes thématiques maraichage, céréales et alimentation solidaire. Bonne lecture !

 

Voici la première édition de notre brochure recensant les (17) fermes bio en vente directe en région dinantaise. Vous n’aurez plus d’excuses pour ne pas leur rendre visite ! 🙂

 

Afin de soutenir les producteurs bio locaux, et notamment les maraichers, dans leur stratégie de commercialisation, une analyse des différents types de débouchés a été menée. En particulier, les acteurs en BtoB ont été caractérisés et inventoriés. Des conseils de démarchage ont été rassemblés. Ce travail vise à faciliter le travail de prospection des producteurs individuellement et/ou du collectif.

 

 

Soutenir la production légumière biologique en région dinantaise est une des priorités du Réseau. Grâce aux réflexions collectives du GT maraichage constitué de citoyens et de producteurs, des actions ont été imaginées et, pour la plupart, mises en place afin de favoriser les installations de porteurs de projet et de pérenniser les activités de maraichage. Elles sont résumées dans cette brochure.

 

 

 

C’est lors de l’année scolaire 2021-2022 que le Réseau RADiS a démarré l’approvisionnement de deux écoles de la région dinantaise en produits bio et locaux : des légumes frais à destination d’une cuisine scolaire, et des potages livrés chauds à la récréation de quatre établissements. D’autres débouchés ont été étudiés et/ou testés comme des bâtonnets de légumes en guise de collation saine, ou des repas froids livrés aux écoles. Ce document se veut être un partage des expériences menées en cette première année de travaux.