Epeautre d’Ardenne, une filière du grain à l’assiette, 100 % locale

Epeautre d’Ardenne, une filière du grain à l’assiette, 100 % locale

 

Le groupe thématique « Céréales alimentaires » du Réseau RADiS a décidé de se pencher sur la création d’une filière farine bio 100 % et locale à partir des grains cultivés par les producteurs. Voilà un beau défi !

Et si on s’inspirait de ceux qui l’ont déjà fait ? Epeautre d’Ardenne est une initiative du Parc naturel Haute Sûre Forêt d’Anlier, qui rassemble 4 producteurs de céréales de la région gaumaise. Ensemble, ils ont relancé la culture d’épeautre panifiable, et le transforment en farines, pains et autres produits alimentaires de qualité ! Comment ont-ils fait ? Nous pourrons leur poser toutes les questions utiles pour y voir plus clair sur ce que nous souhaitons réaliser sur notre territoire dinantais, et surtout, comment !

 


Quand ? Mardi 27 avril 2021 de 19h30-21h30

Qui ? Toute personne motivée par le sujet et prête à s’y investir (développer les idées d’actions, mettre en place des actions…)

Comment ? Une visioconférence par Teams (en attendant de pouvoir se réunir en salle ou en ferme !)

Inscription nécessaire auprès de Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be), avant le 26/04.

Le lien pour accéder à la réunion vous sera envoyé le 27/04 au matin.

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter !

Au plaisir de vous accueillir à cette activité et d’agir ensemble pour une alimentation bio et solidaire sur notre territoire.

Sylvie, animatrice du projet


 

Une alimentation bio et locale dans nos cantines scolaires. Chiche ?

Une alimentation bio et locale dans nos cantines scolaires. Chiche ?

 

Et si les cantines scolaires proposaient aux enfants des menus, potages et collations à partir de produits bio et locaux ? Un doux rêve ? Pas forcément !

 

Avec le Collectif développement Cantines durables, Influences-végétales asbl travaille à la transition de l’alimentation des cantines scolaires. Deux écoles de la région dinantaise sont justement concernées !

  • Comment se passe cette transition au niveau des écoles ? Comment la différence de prix est-elle compensée ?
  • Comment se fait le choix des fournisseurs, que doivent prévoir les producteurs qui souhaitent alimenter les écoles ?
  • Quels types de produits, et sous quelle forme, faudrait-il fournir ?
  • Quels exemples de cantines scolaires qui ont déjà fait leur transition ? Quels résultats ?
  • Etc.

On vous en dit plus lors d’une visioconférence, le lundi 29 mars 2021 dès 19h30. Bienvenue à tous !

 

Comment participer ?

  • Confirmez votre inscription pour le 28 mars auprès de Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be)
  • Un lien de participation vous sera envoyé le 29 mars matin. Il suffira de cliquer dessus (en utilisant comme navigateur Google Chrome, idéalement) pour rejoindre la visioconférence
  • Si vous avez un doute technique, il sera possible de tester sa connexion dès 19h15, et de m’appeler en cas de souci (gsm fourni lors de la confirmation)

Un compte-rendu de la visioconférence sera réalisé et mis en ligne sur le site internet du Réseau RADiS.

En route pour de la farine et du pain 100 % bio, 100 % de la région dinantaise !

En route pour de la farine et du pain 100 % bio, 100 % de la région dinantaise !

Ce lundi 22 février, un groupe de 14 citoyens et producteurs s’est réuni (en visioconférence) pour réfléchir à la création de filières céréales alimentaires bio dans la région dinantaise.

 

Le contexte wallon

Nous avons d’abord analysé la situation de la filière céréales wallonnes en constatant que seulement 11 % des céréales cultivées en Wallonie sont destinées à l’alimentation humaine : 10 % pour la fabrication de farine et 1 % pour le malt. Notre région est loin d’être autonome et repose sur de nombreuses importations. Pourtant, 1/4 de la superficie agricole wallonne est consacrée à la culture de céréales. En région dinantaise, il s’agit même d’un hectare sur 3 ! Et si on relocalisait notre alimentation ?

 

Les acteurs de la filière céréalière présents en région dinantaise

Sur notre territoire, 15 producteurs de céréales bio sont présents, et la plus grande majorité sont prêts à cultiver des céréales pour l’alimentation humaine. Certains parlent même de cette idée avec passion ! Il nous faudra développer les outils de transformation nécessaires pour compléter ce qui est déjà disponible.

Un moulin vient de s’installer à Anhée, à la ferme de Grange. Guirec de Wouters y mout des grains issu de culture bio sans labour. Il revend sa farine aux consommateurs et à des boulangeries partenaires. C’est déjà un très bel exemple de filière relocalisée ! Parmi les autres transformateurs bio présents sur le territoire, citons la biscuiterie Destrée, la brasserie Caracole et la distillerie de Maredsous. Peut-être seront-ils intéressés par des ingrédients d’origine locale ?

 

Quel produit fini souhaitons nous développer ?

Les grains de céréales ne se mangent pas crus : une transformation est toujours nécessaire pour obtenir un produit destiné à l’alimentation humaine. Parmi les produits finis : les céréales perlées, les flocons de céréales, la farine, le pain, les biscuits, les pâtes alimentaires, la semoule, la bière et d’autres boissons à base de malt comme plusieurs alcools. Certains de ces produits pourraient être valorisés avec des légumes ou de la viande locale pour la conception de plats préparés (lasagnes, pâtes, pizzas…).

Pour chaque produit fini, nous avons analysé les étapes de la filière et les questions à se poser. Elles sont reprises ci-dessous.

 

C’est parti pour de la farine et des pains bio et locaux !

À la grande majorité, il a été décidé de commencer par développer des farines 100 % bio et 100 % de la région dinantaise. Nous poursuivrons ensuite avec le pain, et avec les pâtes alimentaires.

Lors de notre prochaine réunion, nous commencerons donc à travailler sur la filière permettant de produire la farine. Il est encore temps de rejoindre le groupe thématique en adressant un mail à Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be).


 

08/02/2021 – Première réunion du GT « Céréales alimentaires »

08/02/2021 – Première réunion du GT « Céréales alimentaires »

Envie de participer au développement d’une filière céréales alimentaires bio dans la région dinantaise ?

C’est maintenant !

Première réunion du groupe thématique le lundi 8/2 par visioconférence. Bienvenue à tous !

 

 

Quand ? Lundi 08 février 2021 de 19h30-21h30

Qui ? Toute personne motivée par le sujet et prête à s’y investir (développer les idées d’actions, mettre en place des actions…)

Comment ? Une visioconférence par skype (en attendant de pouvoir se réunir en salle ou en ferme !)

Inscription nécessaire auprès de Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be) en précisant votre identifiant Skype (mail), avant le 07/02.

Vous n’avez pas Skype ? Téléchargez ce logiciel gratuit ici. Prévenez-moi en cas de souci.

Objectifs de cette première réunion

Présenter le contexte et les enjeux, réfléchir sur les filières que nous souhaitons développer dans le cadre du Réseau RADiS et les prioriser.

Les réunions suivantes permettront de creuser les idées qui auront été choisies lors de cette première réunion.

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter !

Au plaisir de vous accueillir à cette activité et d’agir ensemble pour une alimentation bio et solidaire sur notre territoire.

Sylvie, animatrice du projet

 

Les groupes thématiques démarrent en janvier et février !

Les groupes thématiques démarrent en janvier et février !

Suite à l’appel lancé en décembre par le Réseau RADiS, nous voici nombreux à avoir fait germer plein de bonnes idées pour développer ensemble une alimentation bio et solidaire dans la région dinantaise.

En janvier et février, nous lancerons les groupes thématiques pour mettre en commun toutes nos réflexions et définir ce que nous allons creuser et concrétiser ensemble.

Les groupes thématiques sont ouverts à tous, et plus nous en serons, plus les discussions seront riches, et plus les actions seront fortes.

Vous n’êtes pas encore inscrit ? Cliquez ici pour être redirigé vers la page qui concerne les groupes thématiques.

Vous avez vu l’appel trop tard ? Il n’y a pas de retard pour y participer et nous aider ! Régulièrement, nous ferons des réunions (en visioconférence ou en présentiel selon la situation sanitaire) auxquelles vous êtes invité à nous rejoindre !

Le Réseau RADiS, c’est vous ! Bienvenue !