Développer une alimentation solidaire : Comment ? Deuxième réunion

Développer une alimentation solidaire : Comment ? Deuxième réunion

 

Le groupe thématique « Alimentation solidaire » du Réseau RADiS aura pour objectif d’accompagner le développement de filières agricoles en veillant à la prise en compte d’un caractère solidaire.

Mais quelle solidarité voulons-nous ? Comment la définir ? Comment fonctionnera notre groupe ?

Lors de la première réunion du groupe, nous avons pu nous rendre compte de la diversité des formes de précarités, des rôles que remplissent l’alimentation et des facteurs multiples qui entravent l’accès à l’alimentation. Un type d’action ne permet pas d’aider tout le monde, c’est dans la diversité des actions que se trouve la solution !

Lors de cette deuxième réunion du groupe thématique, nous allons définir ce qui est, pour nous, une action « réellement » solidaire en établissant des critères permettant d’évaluer les qualités et les défauts. Nous poserons aussi la question du public-cible de nos actions et de la manière de l’impliquer ! Une fois ces bases de travail établies, nous seront prêts à relever ensemble le défi de filières bio, locales ET solidaires !


Quand ? Lundi 19 avril 2021 de 19h30-21h30

Qui ? Toute personne motivée par le sujet et prête à s’y investir (développer les idées d’actions, mettre en place des actions…)

Comment ? Une visioconférence par Teams (en attendant de pouvoir se réunir en salle ou en ferme !)

Inscription nécessaire auprès de Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be), avant le 18/04.

Le lien pour accéder à la réunion vous sera envoyé le 19/04 au matin.

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter !

Au plaisir de vous accueillir à cette activité et d’agir ensemble pour une alimentation bio et solidaire sur notre territoire.

Sylvie, animatrice du projet

 


 

Une alimentation bio et locale dans nos cantines scolaires. Chiche ?

Une alimentation bio et locale dans nos cantines scolaires. Chiche ?

 

Et si les cantines scolaires proposaient aux enfants des menus, potages et collations à partir de produits bio et locaux ? Un doux rêve ? Pas forcément !

 

Avec le Collectif développement Cantines durables, Influences-végétales asbl travaille à la transition de l’alimentation des cantines scolaires. Deux écoles de la région dinantaise sont justement concernées !

  • Comment se passe cette transition au niveau des écoles ? Comment la différence de prix est-elle compensée ?
  • Comment se fait le choix des fournisseurs, que doivent prévoir les producteurs qui souhaitent alimenter les écoles ?
  • Quels types de produits, et sous quelle forme, faudrait-il fournir ?
  • Quels exemples de cantines scolaires qui ont déjà fait leur transition ? Quels résultats ?
  • Etc.

On vous en dit plus lors d’une visioconférence, le lundi 29 mars 2021 dès 19h30. Bienvenue à tous !

 

Comment participer ?

  • Confirmez votre inscription pour le 28 mars auprès de Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be)
  • Un lien de participation vous sera envoyé le 29 mars matin. Il suffira de cliquer dessus (en utilisant comme navigateur Google Chrome, idéalement) pour rejoindre la visioconférence
  • Si vous avez un doute technique, il sera possible de tester sa connexion dès 19h15, et de m’appeler en cas de souci (gsm fourni lors de la confirmation)

Un compte-rendu de la visioconférence sera réalisé et mis en ligne sur le site internet du Réseau RADiS.

Quelle alimentation solidaire voulons-nous ? (partie 1)

Quelle alimentation solidaire voulons-nous ? (partie 1)

Ce mercredi 17 mars, un groupe de 20 citoyens, producteurs, commerçants et acteurs sociaux s’est réuni en visioconférence pour jeter les bases de travail de notre groupe « Alimentation solidaire ». Que souhaitons-nous développer dans le cadre du Réseau RADiS ?

 

Des nuages de mots pour poser les idées

Petit exercice préliminaire : construire des nuages de mots sur l’alimentation, l’accès à l’alimentation, la précarité et la solidarité. Treize personnes se sont prêtées au jeu, et voici le fruit de ce brainstorming…

 

Alimentation

Le nuage de mots illustre les 5 besoins fondamentaux associés à l’alimentation :

  • NUTRITIONNELS : répondre aux besoins de notre organisme pour être/rester en bonne santé
  • SOCIAUX : un moment convivial partagé (ex : repas de famille, d’affaires…)
  • IDEOLOGIQUES : un levier pour être acteur dans notre société (ex : manger bio/local…)
  • CULTURELS : nos préférences alimentaires dépendent de nos racines culturelles
  • HEDONIQUES : nos préférences alimentaires dépendent de nos goûts (plaisir)

 

Accès à l’alimentation

Le nuage de mots reprend :

  • Des termes d’ordre politiques (inégalités, droit, souveraineté…) (en vert)
  • Des termes liés à l’accessibilité géographique (proximité, transports en commun, mobilité…) (en bleu)
  • Des termes liés à l’accessibilité financière (prix, finance, tarifs, argent…) (en rouge)
  • Des termes liés au social (partage, apprendre, contacts, solidarité, rencontre…) (en orange)

L’accès à l’alimentation rencontre différents facteurs limitants :

  • L’ARGENT (notamment quand on délègue : la production aux agriculteurs, la conservation aux transformateurs industriels ou artisans, la cuisine aux restaurateurs, etc.)
  • Le TEMPS (pour faire soi-même / faire ses courses)
  • Les COMPETENCES (pour cultiver, élever / conserver / cuisiner)
  • Les INFRASTRUCTURES (terres, cuisine, matériaux, lieux de stockage…)
  • L’OFFRE disponible (je veux des prunes bio et locales, mais je n’en trouve pas !)
  • La MOBILITE (accessibilité géographique)
  • La SANTE
  • La MOTIVATION, l’énergie disponible (pour passer à l’action, etc.).

 

Précarité

Le nuage de mots sur la précarité révèle surtout :

  • Une situation SOCIALE et psychologique, intimement liée à la notion de MOTIVATION développée ci-avant (isolement, solitude, peur, insécurité, mal-être, perte de sens, mépris, dévalorisation, dépression…) (en orange)
  • Un aspect politique (injustice, soutien institutionnel, système pourri…) (en vert)
  • Un aspect financier (pauvreté, allocations, revenus, dettes…) (en rouge)

La précarité peut être définie comme une forte incertitude de conserver ou récupérer une situation acceptable dans un avenir proche.

Elle peut être :

  • ECONOMIQUE (manque d’argent)
  • SOCIALE (isolement, exclusion, harcèlement…)
  • Médicale (handicap, invalidité, accès aux soins de santé…)
  • Technologique (digitalisation forcée, zones blanches…)
  • Energétique (isolement des habitations louées…)
  • Mobilité (accessibilité des transports en commun…)

 

Exercice ludique sur l’alimentation solidaire. Quels publics ? Quelles actions ?

L’objectif de l’exercice est de mieux appréhender les situations des personnes et l’adéquation des actions avec la situation de chacun.

Envie de « jouer le jeu » ? Les documents préparatoires sont disponibles en bas de page !

 

Personnes-cibles

Des volontaires ont pris le « rôle » de personnages fictifs : Ana (famille monoparentale), Laurent (chômeur de longue durée), Eléonore (sans domicile fixe), Mathias (étudiant en kot), Gérard (pensionné isolé) et Sophie (agricultrice). Les témoignages reflètent la situation de chacun et nous permet de cerner : les besoins (nutritionnels, sociaux, idéologiques, culturels et hédoniques) ainsi que les facteurs limitants (argent, temps, compétences, outils/infrastructures, mobilité, santé, motivation).

L’exercice nous amène à prendre conscience de la complexité et de la diversité des situations individuelles.

 

Actions

Des volontaires ont lu le descriptif d’actions (fictives) dans le domaine de l’accès à l’alimentation : colis alimentaires, restaurant social, épicerie solidaire, jardin partagé et création d’emploi. Pour chaque action, nous avons réfléchi aux besoins qu’elle permet de combler, aux facteurs limitants et donc à l’adéquation avec la situation des différents personnages.

Nous avons constaté qu’il n’existe pas d’action idéale pour tous. Beaucoup sont basées sur l’accessibilité financière, et il n’y a pas toujours de prise en compte des autres besoins, notamment liés à la motivation. Pourtant, le nuage de mots sur la solidarité met en avant la nécessité de recharger les batteries, de redonner le goût et l’envie, la confiance en soi et envers les autres.

La solidarité, c’est…

Et la suite ?

Avant de démarrer avec des idées concrètes d’actions, il était nécessaire de :

  • Mieux comprendre la précarité, sa diversité, les besoins des personnes et leurs facteurs limitants
  • Mieux comprendre que des actions pour renforcer l’accès à l’alimentation ne viennent pas en aide à tous, ne répondent pas à tous les besoins et dépendent de facteurs limitants

Nous proposons, pour la prochaine séance, de nous pencher sur :

  • Les critères permettant d’évaluer les qualités/défauts d’une action solidaire (outre le fait qu’elle ne peut généralement pas aider tout le monde). Une idée, ressortie des discussions : l’accessibilité au restaurant social est limité aux personnes qui ont des justificatifs, or, ce restaurant répondrais aussi aux besoins d’autres personnes. Un critère = accessibilité pour tous ?
  • Le(s) public(s)-cible(s) qui fera (feront) l’objet de nos travaux: veut-on aider « tout le monde » ou cibler des personnes dans une situation particulière ? Comment la définir ?
  • « On ne fait pas le bonheur des gens à leur place » : comment impliquer les personnes-cibles dans les réflexions ? Participation directe dans groupe ? Passage par des acteurs sociaux, participant au groupe thématique, qui feraient le relais de leurs besoins ? (ex : AMO Globulin qui participait à la réunion ?)

 

La prochaine réunion du groupe thématique se tiendra vers la fin avril.

Un grand merci aux participants pour leur enthousiasme !


Aller plus loin…

Envie de rejoindre notre groupe thématique ? Il n’est pas trop tard ! Envoyez un petit mail à Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be)


 

Développer une alimentation solidaire : Comment ? Première réunion

Développer une alimentation solidaire : Comment ? Première réunion

 

Le groupe thématique « Alimentation solidaire » du Réseau RADiS aura pour objectif d’accompagner le développement de filières agricoles en veillant à la prise en compte d’un caractère solidaire.

Mais quelle solidarité voulons-nous ? Comment la définir ? Comment fonctionnera notre groupe ?

Voici les questions auxquelles nous tenterons de répondre ensemble lors de cette première réunion du groupe thématique.

 

Quand ? Mercredi 17 mars 2021 de 19h30-21h30

Qui ? Toute personne motivée par le sujet et prête à s’y investir (développer les idées d’actions, mettre en place des actions…)

Comment ? Une visioconférence par Teams (en attendant de pouvoir se réunir en salle ou en ferme !)

Inscription nécessaire auprès de Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be), avant le 16/03.

Le lien pour accéder à la réunion vous sera envoyé le 17/03 au matin.

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter !

Au plaisir de vous accueillir à cette activité et d’agir ensemble pour une alimentation bio et solidaire sur notre territoire.

Sylvie, animatrice du projet

Les groupes thématiques démarrent en janvier et février !

Les groupes thématiques démarrent en janvier et février !

Suite à l’appel lancé en décembre par le Réseau RADiS, nous voici nombreux à avoir fait germer plein de bonnes idées pour développer ensemble une alimentation bio et solidaire dans la région dinantaise.

En janvier et février, nous lancerons les groupes thématiques pour mettre en commun toutes nos réflexions et définir ce que nous allons creuser et concrétiser ensemble.

Les groupes thématiques sont ouverts à tous, et plus nous en serons, plus les discussions seront riches, et plus les actions seront fortes.

Vous n’êtes pas encore inscrit ? Cliquez ici pour être redirigé vers la page qui concerne les groupes thématiques.

Vous avez vu l’appel trop tard ? Il n’y a pas de retard pour y participer et nous aider ! Régulièrement, nous ferons des réunions (en visioconférence ou en présentiel selon la situation sanitaire) auxquelles vous êtes invité à nous rejoindre !

Le Réseau RADiS, c’est vous ! Bienvenue !