27/07 – Enjeux sociaux, actions et synergies possibles en région dinantaise

27/07 – Enjeux sociaux, actions et synergies possibles en région dinantaise

Ce mardi 27/7, une vingtaine de participants, citoyens, producteurs et acteurs sociaux, se sont réunis à Lisogne pour la quatrième réunion du GT alimentation solidaire du Réseau RADiS.

Durant plusieurs semaines, notre stagiaire Aliz a sillonné la région dinantaise, allant à la rencontre de divers acteurs sociaux pour recueillir leur témoignage sur la situation sociale du territoire, ainsi que sur les actions et synergies possibles pour faire avancer les choses dans le domaine de l’alimentation. A partir de cette mine d’informations, Aliz a réalisé une synthèse des principaux enjeux concernant l’intégration des personnes précarisées dans les filières alimentaires. A partir de ces constats et des échanges avec les acteurs sociaux, elle propose également des pistes d’actions à mettre en oeuvre sur le territoire, notamment dans le cadre des filières alimentaires créées par le Réseau RADiS.

A l’image du travail réalisé par Aliz, les échanges qui ont suivi la présentation ont été très riches, complétant les entretiens individuels qui ont été menés. La réunion était une occasion de rencontre et de partage entre des acteurs qui ont peu l’occasion d’échanger, et une opportunité pour identifier ensemble des voies à affiner, comme l’accueil social à la ferme, la création d’emploi dans le cadre du Réseau ou le fonctionnement du four à pain mobile pour en faire un vrai outil de cohésion sociale. Des pistes qui seront étudiées lors des prochaines réunions !

Retrouvez sur ce lien le compte-rendu complet de la réunion, et n’hésitez pas à poursuivre l’aventure avec nous ! Si vous êtes intéressé.e.s, merci de contacter Sylvie qui vous tiendra au courant des prochains rendez-vous : sylvie.laspina@natpro.be.

 

16/7 – Un diagnostic social du territoire

16/7 – Un diagnostic social du territoire

La prochaine réunion du GT alimentation solidaire aura lieu le vendredi 16/7 de 17h30 à 19h30. Elle portera sur le diagnostic social du territoire réalisé par notre stagiaire Aliz. Ce sera l’occasion de rencontrer de nouveaux acteurs sociaux qui ont accepté discuter avec Aliz pour des synergies possibles entres acteurs et avec le Réseau RADiS. Et si nous mettions le fruit de ces interviews en commun ?

  • 17h30 : accueil des participants et tour de table
  • 17h50 : présentation du Réseau RADiS et du GT alimentation solidaire (Sylvie)
  • 18h00 : présentation du diagnostic social et synergies possibles sur le territoire (Aliz)
  • 18h30 : échanges sur la présentation
  • 19h15 : verre de l’amitié

Bienvenue à tous (que vous soyez membres du GT ou non) !

Lieu : Salle du Conseil communal de l’Hôtel de Ville de Dinant, Rue Grande 112, 5500 Dinant. (!!! en raison du plan d’urgence lié aux inondations, la réunion est reportée !)

Inscription nécessaire auprès de Sylvie La Spina (sylvie.laspina@natpro.be) 

 

En route pour des actions solidaires !

En route pour des actions solidaires !

Ce mercredi 10 juin, un joyeux groupe de citoyens, producteurs et acteurs sociaux se sont réunis à la Ferme de Grange (Anhée) pour la troisième réunion de notre GT alimentation solidaire.

Lors de cette réunion, nous avons :

  • Accueilli les nouveaux participants et présenté le Réseau RADiS
  • Validé nos bases de travail, qui sont maintenant disponibles sous forme de mémos
  • Défini nos premières actions solidaires !

 

 

Alors, on travaille sur quoi ?

Toutes filières : mieux informer et créer du lien entre citoyens et producteurs bio locaux ! Nous améliorerons l’outil « Les produits bio du RADiS ».

Filière fruits et légumes : nous développerons l’accueil social à la ferme, qui permettra aux personnes fragiles de partager un morceau de vie des maraichers et maraichères du Réseau RADiS, tout en leur donnant un coup de pouce.

Filière céréales : nous travaillerons sur la mise en place d’un four à pain mobile, qui permettra de sensibiliser le public à la qualité de l’alimentation et des farines, d’apprendre à faire du pain et permettra un brassage parmi les citoyens du territoire !

 

Un four à pain mobile ?

Tout a démarré de l’idée de Béatrice de créer un four à pain dans son village à Awagne. Ce serait un outil formidable pour créer du lien, rassembler les habitants pour cuire des pains, pizzas ou tartes. Une belle manière de dynamiser le village ! Et si ce four à pain pouvait aussi bénéficier aux autres habitants du territoire ? Pourquoi ne pas développer un outil mobile ?

En faisant des recherches, nous avons réalisé que le GAL Je suis hesbignon a développé un outil similaire, le GAL Opain. Non seulement, il permet des animations sur son territoire (région de Waremme), mais il valorise aussi les farines des producteurs. Nous avons donc invité Paul-Emile de Wulf à venir présenter cet outil. A quoi ressemble-t-il ? Comment a-t-il été financé ? Quelle utilisation en est faite ? Est-ce que ça marche ? Il a répondu à toutes nos questions.

De bouche à oreille, nous avons aussi appris que le groupe Y Voir transition a développé un outil similaire sur la commune d’Yvoir ! Il y a donc une belle collaboration à définir pour valoriser au mieux ce four à pain, lui permettre de remplir pleinement son rôle. Affaire à suivre !


Aller plus loin…


 

 

Invitation 9 juin – Alimentation solidaire : Un four à pain mobile pour le Réseau RADiS ?

Invitation 9 juin – Alimentation solidaire : Un four à pain mobile pour le Réseau RADiS ?

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous vous invitons à notre première réunion organisée en présentiel (enfin !) pour poursuivre nos réflexions sur le volet solidaire du Réseau RADiS. L’objectif principal : aller vers des actions concrètes !

Rendez-vous le mercredi 9 juin de 19h30-21h30 à la Ferme de Grange à Anhée. Un grand merci à la famille de Wouters pour leur accueil !

Au menu de cette soirée…

  • MISE EN BOUCHE (25 min)

Notre incontournable tour de table des participants et accueil des nouveaux.

  • ENTREE (20 min)

Retour sur les critères que nous avons définis lors de notre précédente réunion et sur la discussion relative au public-cible et son implication. Aliz nous fera un retour des contacts pris avec les acteurs sociaux sur le territoire.

  • PLAT PRINCIPAL : Quelles actions dans le développement des filières ? (60 min)
    • MARAICHAGE : présentation des avancements et actions possibles, focus sur l’emploi (15 min)
    • CEREALES : présentation des avancements et d’une idée : un four à pain mobile (60 min, présentation et questions)

 Présentation de l’initiative Gal’Opain du GAL Je suis Hesbignon par Paul-Emile de Wulf.

Le GAL’Opain est un four à pain itinérant qui favorise les liens sociaux entre les habitants des villages via l’acte essentiel et authentique de « Faire son propre pain ». Il permettra de stimuler les échanges de savoir-faire lors de moments conviviaux. L’utilisation d’une farine locale et durable permettra de sensibiliser le consom’acteur et de le reconnecter à la terre dont nous nous sommes de plus en plus éloignés.

Curieux ? Impatient ? Vous trouverez ici des infos sur cette initiative ! L’objectif sera d’évaluer cette initiative selon les critères que nous avons définis et voir si nous souhaitons le développer dans le cadre du Réseau RADiS.

  • DESSERT (15 min)

Un petit verre de l’amitié ! (bien que des boissons seront disponibles pendant toute la réunion)

 

Inscription nécessaire auprès de Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be).

Au plaisir de partager avec vous sur notre volet solidaire !

Sylvie & Caroline & Aliz

Quelle alimentation solidaire voulons-nous ? (partie 2)

Quelle alimentation solidaire voulons-nous ? (partie 2)

 

Une quinzaine de participants se sont réunis pour la seconde réunion du groupe thématique alimentation solidaire du réseau RADiS. Cette réunion avait un double objectif : définir des critères d’évaluation des qualités et des défauts d’actions solidaires et définir le public-cible de nos actions et la manière de l’impliquer dans l’élaboration et la mise en place des actions. Répondre à ces deux questions est essentiel pour assurer une base solide aux travaux du groupe.

 

Des critères pour nos actions solidaires

Le brainstorming a permis de rassembler 7 critères d’évaluation d’une action solidaire. Cette liste est encore sujette à modifications.

  1. Pertinence : les actions devront être pertinentes avec le cadre de travail du réseau RADiS. Nous travaillerons en effet sur le développement de filières agricoles bio sur le territoire d’action défini. Ce sont des balises permettant de ne pas s’éparpiller « hors-sujet ».
  2. Impact : il sera intéressant de considérer le nombre de personnes aidées par l’action ainsi que leur diversité (spectre des personnes aidées selon les besoins et facteurs limitants des personnes).
  3. Pérennité : il faudra veiller à la pérennité dans le temps de l’initiative et des actions proposées. En particulier, les forces vives (limites du bénévolat) et le financement (et la dépendance qui peut y être liée) seront considérés.
  4. Durabilité : nous souhaitons que les actions solidaires soient attentives aux critères de viabilité économique, écologiques et sociaux, piliers du développement durable.
  5. Participatif : afin de ne pas tomber dans une approche paternaliste ou infantilisante, il est important d’impliquer les personnes-cibles dans la définition et la réalisation des actions.
  6. Inclusif : afin d’éviter la discrimination et la stigmatisation, les actions seront définies pour être accessibles pour tous et en permettant à chacun de se sentir inclus et respecté (ne pas justifier de sa situation sociale, ne pas subir le regard des autres…).
  7. Autonomisant : afin d’éviter les postures d’assistanat, nous veillerons à développer des actions permettant aux personnes de devenir actrices de leur alimentation en renforçant la confiance et l’estime de soi (apprendre à pêcher plutôt que de recevoir du poisson).

 

Le public-cible et son implication

S’il est un piège dans lequel il ne faut pas tomber, c’est la conception d’actions solidaires déconnectées des personnes qui en seraient bénéficiaires. Il est donc important d’impliquer les personnes-cibles dans la définition et la réalisation des actions, et ce, le plus tôt possible dans l’initiative.

Les participants à la réunion se dirigent vers une implication indirecte du public-cible via les acteurs sociaux du territoire. En effet, faire participer directement des personnes fragilisées dans le groupe implique une mixité qui peut être difficile à géré en pratique et nécessite des compétences d’animation particulières. Les organismes sociaux peuvent être le relais des besoins et attentes des publics avec lesquels ils travaillent au quotidien.

Avec quel public cible souhaitons nous travailler ?

Les acteurs sociaux du territoire brassent un public fragilisé très diversifié : enfance et jeunesse, seniors, personnes malades, personnes présentant un handicap physique ou mental, victimes d’agression ou de harcèlement, personnes étrangères et réfugiées, délinquants et repris de justice, personnes en précarité financière… Le groupe se dirigerait vers des actions « pour le plus grand nombre » avec un spectre très large. Il est en effet important que la construction des filières alimentaires permette une accessibilité pour tous. Cependant, des actions plus ciblées vers certains publics privilégiés peuvent également être mises en place.

Les différents acteurs sociaux du territoire vont être contactés pour leur présenter le réseau Réseau RADiS, les ambitions du groupe thématique alimentation solidaire, et pour les inviter à rejoindre la dynamique.

 

La suite !

Lors de la prochaine réunion, nous rediscuterons, après réflexion, de ces différentes bases de travail. Nous commencerons également rassembler les idées d’actions concrètes que nous pourrions mettre en place dans le cadre du développement des filières.

Rendez-vous la seconde quinzaine de mai et bienvenue à toute nouvelle personne qui souhaiterait nous rejoindre !

Développer une alimentation solidaire : Comment ? Deuxième réunion

Développer une alimentation solidaire : Comment ? Deuxième réunion

 

Le groupe thématique « Alimentation solidaire » du Réseau RADiS aura pour objectif d’accompagner le développement de filières agricoles en veillant à la prise en compte d’un caractère solidaire.

Mais quelle solidarité voulons-nous ? Comment la définir ? Comment fonctionnera notre groupe ?

Lors de la première réunion du groupe, nous avons pu nous rendre compte de la diversité des formes de précarités, des rôles que remplissent l’alimentation et des facteurs multiples qui entravent l’accès à l’alimentation. Un type d’action ne permet pas d’aider tout le monde, c’est dans la diversité des actions que se trouve la solution !

Lors de cette deuxième réunion du groupe thématique, nous allons définir ce qui est, pour nous, une action « réellement » solidaire en établissant des critères permettant d’évaluer les qualités et les défauts. Nous poserons aussi la question du public-cible de nos actions et de la manière de l’impliquer ! Une fois ces bases de travail établies, nous seront prêts à relever ensemble le défi de filières bio, locales ET solidaires !


Quand ? Lundi 19 avril 2021 de 19h30-21h30

Qui ? Toute personne motivée par le sujet et prête à s’y investir (développer les idées d’actions, mettre en place des actions…)

Comment ? Une visioconférence par Teams (en attendant de pouvoir se réunir en salle ou en ferme !)

Inscription nécessaire auprès de Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be), avant le 18/04.

Le lien pour accéder à la réunion vous sera envoyé le 19/04 au matin.

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter !

Au plaisir de vous accueillir à cette activité et d’agir ensemble pour une alimentation bio et solidaire sur notre territoire.

Sylvie, animatrice du projet

 


 

Une alimentation bio et locale dans nos cantines scolaires. Chiche ?

Une alimentation bio et locale dans nos cantines scolaires. Chiche ?

 

Et si les cantines scolaires proposaient aux enfants des menus, potages et collations à partir de produits bio et locaux ? Un doux rêve ? Pas forcément !

 

Avec le Collectif développement Cantines durables, Influences-végétales asbl travaille à la transition de l’alimentation des cantines scolaires. Deux écoles de la région dinantaise sont justement concernées !

  • Comment se passe cette transition au niveau des écoles ? Comment la différence de prix est-elle compensée ?
  • Comment se fait le choix des fournisseurs, que doivent prévoir les producteurs qui souhaitent alimenter les écoles ?
  • Quels types de produits, et sous quelle forme, faudrait-il fournir ?
  • Quels exemples de cantines scolaires qui ont déjà fait leur transition ? Quels résultats ?
  • Etc.

On vous en dit plus lors d’une visioconférence, le lundi 29 mars 2021 dès 19h30. Bienvenue à tous !

 

Comment participer ?

  • Confirmez votre inscription pour le 28 mars auprès de Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be)
  • Un lien de participation vous sera envoyé le 29 mars matin. Il suffira de cliquer dessus (en utilisant comme navigateur Google Chrome, idéalement) pour rejoindre la visioconférence
  • Si vous avez un doute technique, il sera possible de tester sa connexion dès 19h15, et de m’appeler en cas de souci (gsm fourni lors de la confirmation)

Un compte-rendu de la visioconférence sera réalisé et mis en ligne sur le site internet du Réseau RADiS.

Quelle alimentation solidaire voulons-nous ? (partie 1)

Quelle alimentation solidaire voulons-nous ? (partie 1)

Ce mercredi 17 mars, un groupe de 20 citoyens, producteurs, commerçants et acteurs sociaux s’est réuni en visioconférence pour jeter les bases de travail de notre groupe « Alimentation solidaire ». Que souhaitons-nous développer dans le cadre du Réseau RADiS ?

 

Des nuages de mots pour poser les idées

Petit exercice préliminaire : construire des nuages de mots sur l’alimentation, l’accès à l’alimentation, la précarité et la solidarité. Treize personnes se sont prêtées au jeu, et voici le fruit de ce brainstorming…

 

Alimentation

Le nuage de mots illustre les 5 besoins fondamentaux associés à l’alimentation :

  • NUTRITIONNELS : répondre aux besoins de notre organisme pour être/rester en bonne santé
  • SOCIAUX : un moment convivial partagé (ex : repas de famille, d’affaires…)
  • IDEOLOGIQUES : un levier pour être acteur dans notre société (ex : manger bio/local…)
  • CULTURELS : nos préférences alimentaires dépendent de nos racines culturelles
  • HEDONIQUES : nos préférences alimentaires dépendent de nos goûts (plaisir)

 

Accès à l’alimentation

Le nuage de mots reprend :

  • Des termes d’ordre politiques (inégalités, droit, souveraineté…) (en vert)
  • Des termes liés à l’accessibilité géographique (proximité, transports en commun, mobilité…) (en bleu)
  • Des termes liés à l’accessibilité financière (prix, finance, tarifs, argent…) (en rouge)
  • Des termes liés au social (partage, apprendre, contacts, solidarité, rencontre…) (en orange)

L’accès à l’alimentation rencontre différents facteurs limitants :

  • L’ARGENT (notamment quand on délègue : la production aux agriculteurs, la conservation aux transformateurs industriels ou artisans, la cuisine aux restaurateurs, etc.)
  • Le TEMPS (pour faire soi-même / faire ses courses)
  • Les COMPETENCES (pour cultiver, élever / conserver / cuisiner)
  • Les INFRASTRUCTURES (terres, cuisine, matériaux, lieux de stockage…)
  • L’OFFRE disponible (je veux des prunes bio et locales, mais je n’en trouve pas !)
  • La MOBILITE (accessibilité géographique)
  • La SANTE
  • La MOTIVATION, l’énergie disponible (pour passer à l’action, etc.).

 

Précarité

Le nuage de mots sur la précarité révèle surtout :

  • Une situation SOCIALE et psychologique, intimement liée à la notion de MOTIVATION développée ci-avant (isolement, solitude, peur, insécurité, mal-être, perte de sens, mépris, dévalorisation, dépression…) (en orange)
  • Un aspect politique (injustice, soutien institutionnel, système pourri…) (en vert)
  • Un aspect financier (pauvreté, allocations, revenus, dettes…) (en rouge)

La précarité peut être définie comme une forte incertitude de conserver ou récupérer une situation acceptable dans un avenir proche.

Elle peut être :

  • ECONOMIQUE (manque d’argent)
  • SOCIALE (isolement, exclusion, harcèlement…)
  • Médicale (handicap, invalidité, accès aux soins de santé…)
  • Technologique (digitalisation forcée, zones blanches…)
  • Energétique (isolement des habitations louées…)
  • Mobilité (accessibilité des transports en commun…)

 

Exercice ludique sur l’alimentation solidaire. Quels publics ? Quelles actions ?

L’objectif de l’exercice est de mieux appréhender les situations des personnes et l’adéquation des actions avec la situation de chacun.

Envie de « jouer le jeu » ? Les documents préparatoires sont disponibles en bas de page !

 

Personnes-cibles

Des volontaires ont pris le « rôle » de personnages fictifs : Ana (famille monoparentale), Laurent (chômeur de longue durée), Eléonore (sans domicile fixe), Mathias (étudiant en kot), Gérard (pensionné isolé) et Sophie (agricultrice). Les témoignages reflètent la situation de chacun et nous permet de cerner : les besoins (nutritionnels, sociaux, idéologiques, culturels et hédoniques) ainsi que les facteurs limitants (argent, temps, compétences, outils/infrastructures, mobilité, santé, motivation).

L’exercice nous amène à prendre conscience de la complexité et de la diversité des situations individuelles.

 

Actions

Des volontaires ont lu le descriptif d’actions (fictives) dans le domaine de l’accès à l’alimentation : colis alimentaires, restaurant social, épicerie solidaire, jardin partagé et création d’emploi. Pour chaque action, nous avons réfléchi aux besoins qu’elle permet de combler, aux facteurs limitants et donc à l’adéquation avec la situation des différents personnages.

Nous avons constaté qu’il n’existe pas d’action idéale pour tous. Beaucoup sont basées sur l’accessibilité financière, et il n’y a pas toujours de prise en compte des autres besoins, notamment liés à la motivation. Pourtant, le nuage de mots sur la solidarité met en avant la nécessité de recharger les batteries, de redonner le goût et l’envie, la confiance en soi et envers les autres.

La solidarité, c’est…

Et la suite ?

Avant de démarrer avec des idées concrètes d’actions, il était nécessaire de :

  • Mieux comprendre la précarité, sa diversité, les besoins des personnes et leurs facteurs limitants
  • Mieux comprendre que des actions pour renforcer l’accès à l’alimentation ne viennent pas en aide à tous, ne répondent pas à tous les besoins et dépendent de facteurs limitants

Nous proposons, pour la prochaine séance, de nous pencher sur :

  • Les critères permettant d’évaluer les qualités/défauts d’une action solidaire (outre le fait qu’elle ne peut généralement pas aider tout le monde). Une idée, ressortie des discussions : l’accessibilité au restaurant social est limité aux personnes qui ont des justificatifs, or, ce restaurant répondrais aussi aux besoins d’autres personnes. Un critère = accessibilité pour tous ?
  • Le(s) public(s)-cible(s) qui fera (feront) l’objet de nos travaux: veut-on aider « tout le monde » ou cibler des personnes dans une situation particulière ? Comment la définir ?
  • « On ne fait pas le bonheur des gens à leur place » : comment impliquer les personnes-cibles dans les réflexions ? Participation directe dans groupe ? Passage par des acteurs sociaux, participant au groupe thématique, qui feraient le relais de leurs besoins ? (ex : AMO Globulin qui participait à la réunion ?)

 

La prochaine réunion du groupe thématique se tiendra vers la fin avril.

Un grand merci aux participants pour leur enthousiasme !


Aller plus loin…

Envie de rejoindre notre groupe thématique ? Il n’est pas trop tard ! Envoyez un petit mail à Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be)


 

Développer une alimentation solidaire : Comment ? Première réunion

Développer une alimentation solidaire : Comment ? Première réunion

 

Le groupe thématique « Alimentation solidaire » du Réseau RADiS aura pour objectif d’accompagner le développement de filières agricoles en veillant à la prise en compte d’un caractère solidaire.

Mais quelle solidarité voulons-nous ? Comment la définir ? Comment fonctionnera notre groupe ?

Voici les questions auxquelles nous tenterons de répondre ensemble lors de cette première réunion du groupe thématique.

 

Quand ? Mercredi 17 mars 2021 de 19h30-21h30

Qui ? Toute personne motivée par le sujet et prête à s’y investir (développer les idées d’actions, mettre en place des actions…)

Comment ? Une visioconférence par Teams (en attendant de pouvoir se réunir en salle ou en ferme !)

Inscription nécessaire auprès de Sylvie (sylvie.laspina@natpro.be), avant le 16/03.

Le lien pour accéder à la réunion vous sera envoyé le 17/03 au matin.

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter !

Au plaisir de vous accueillir à cette activité et d’agir ensemble pour une alimentation bio et solidaire sur notre territoire.

Sylvie, animatrice du projet

Les groupes thématiques démarrent en janvier et février !

Les groupes thématiques démarrent en janvier et février !

Suite à l’appel lancé en décembre par le Réseau RADiS, nous voici nombreux à avoir fait germer plein de bonnes idées pour développer ensemble une alimentation bio et solidaire dans la région dinantaise.

En janvier et février, nous lancerons les groupes thématiques pour mettre en commun toutes nos réflexions et définir ce que nous allons creuser et concrétiser ensemble.

Les groupes thématiques sont ouverts à tous, et plus nous en serons, plus les discussions seront riches, et plus les actions seront fortes.

Vous n’êtes pas encore inscrit ? Cliquez ici pour être redirigé vers la page qui concerne les groupes thématiques.

Vous avez vu l’appel trop tard ? Il n’y a pas de retard pour y participer et nous aider ! Régulièrement, nous ferons des réunions (en visioconférence ou en présentiel selon la situation sanitaire) auxquelles vous êtes invité à nous rejoindre !

Le Réseau RADiS, c’est vous ! Bienvenue !